Création de deux maisons de santé à Soignolles-en-Brie et à Champeaux

Ce 21 octobre, à 16h, au siège de la Communauté de Communes et à l’occasion de la conférence des maires, la SEM IDF Investissements et Territoires représentée par Olivier PAGEZY son Directeur Général, la Communauté de Communes Brie des Rivières et Châteaux représentée par son président, Christian POTEAU, la Commune de Soignolles-en-Brie représentée par son maire Serge BARBERI, et la Commune de Champeaux représentée par son maire Yves LAGÜES-BAGET,  ont signé une convention de partenariat pour la création de deux maisons médicales, l’une située sur la Commune de Soignolles-en-Brie et l’autre sur la Commune de Champeaux.  

Cette convention a pour but de définir les engagements de chacune des parties dans les différentes phases de réalisation de ce projet stratégique pour le territoire, ainsi que le respect du calendrier pour une ouverture début 2024.  La création de ces deux maisons de santé contribuera à la lutte contre la désertification médicale sur le territoire de l’intercommunalité (36 médecins pour 100 000 habitants), la couverture médicale étant nettement inférieure à celle de la moyenne du département et largement insuffisante pour répondre aux besoins de la population.

La SEM IDF Investissements et territoires est le maitre d’ouvrage du projet et inscrit son action dans la cadre du soutien de la Région Ile-de-France à la création d’une offre de santé sur les territoires carencés. Les nouveaux praticiens qui s’installeront à Champeaux et à Soignolles-en-Brie bénéficieront du dispositif d’aide à l’installation de la Région et de l’ARS.

Soignolles-en-Brie 

le site de la maison de santé se situe à proximité du centre du village, de la Mairie, d’une école et d’une salle de sport, sur un terrain de 3 242 m2. Ce foncier accueillera une micro-crèche, 6 logements, et la maison médicale qui comprendra 4 cabinets médicaux et 4 cabinets paramédicaux ainsi que deux salles d’attente.

Champeaux

Le site se situe à proximité du centre bourg sur un terrain de 2500 m2. Le programme de la maison médicale reste à déterminer avec des professionnels de santé et l’URPS.

Concernant la Communauté de Communes Brie des Riviéres et Chateaux (CCBRC), le constat est sans appel. Avec 36 médecins pour 100 000 habitants contre 64 en Seine et Marne et 72 en Ile-de-France (chiffres de janvier 2021 – source URPS), le territoire présente une couverture bien inférieure à la moyenne du département et largement insuffisante pour répondre aux besoins de la population. Chaque habitant bénéficie en moyenne de moins de 4 consultations par an. Cette situation s’explique principalement par la diminution du nombre de médecins en activité en raison des départs à la retraite non compensés par de nouvelles arrivées. C’est dans ce contexte que la CCBRC souhaite créer les conditions favorables à l’accueil de nouveaux professionnels de santé et à l’amélioration de l’offre de soins en accompagnant ses communes membres à la réalisation de maisons médicales. Elles sont une des solutions pour permettre à des professionnels de se regrouper dans le but d’être moins isolés, d’optimiser les frais d’installation, et d’offrir aux patients un véritable suivi personnalisé.

Les Communes de Champeaux et de Soignolles-en-Brie, ainsi que la Communauté de Communes, ont décidé de faire appel à la SEM IDF Investissements et Territoires, pour la réalisation et la gestion des deux maisons médicales. Cette  opération de la Foncière  de la Région Ile-de-France s’inscrit dans la stratégie régionale de lutte contre les inégalités territoriales en matière de santé. Depuis 2015, la Région a engagé une démarche globale et mobilisé ses différents leviers d’action pour lutter en profondeur contre les déserts médicaux. Grâce à une politique de formation, de développement des outils numériques mais aussi d’investissements, des premiers résultats sont au rendez-vous. Ainsi, 230 maisons de santé pluridisciplinaires ont vu le jour sur l’ensemble du territoire francilien grâce à un dispositif de soutien à l’installation pour accompagner la résorption des déserts médicaux en lien avec l’Agence Régionale de Santé (ARS) et l’Union Régionale des Professionnels de Santé (URPS). La Région a déjà engagé plus de 30 millions d’euros pour ce dispositif. La Présidente de Région Valérie Pécresse a récemment fixé un nouvel objectif de soutien à la création d’une maison de santé dans chaque commune de plus de 10 000 habitants en Ile-de-France, notamment grâce à ce dispositif. La Région fait également un effort sans précédent pour la formation des professionnels de santé, comme les infirmières et les aides-soignants, en créant des instituts de formation là où les territoires en manquent.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience.